Rappel de la politique fédérale

 
Les objectifs : 
 
1. Faire arbitrer les jeunes par les jeunes. 
2. Faire émerger des vocations d’arbitres. 
3. Renforcer le corps arbitral et assurer un meilleur renouvellement des élites en 
arbitrage. 
 
Les territoires, les ligues, les comités se sont engagés à valider les objectifs de cette 
politique. 
 
 Les très jeunes arbitres évoluent d’abord dans le creuset du club par le biais des écoles 
d’arbitrage ; réalisation de 5 arbitrages en compétition officielle pour couvrir la CMCD de leur 
club en matière d’arbitrage JA. . 
 Les territoires (comités départementaux et régionaux) doivent organiser une formation 
réelle des jeunes arbitres au moyen de stages et de suivis formatifs lors de rencontres. 
 Il sera alors possible de délivrer une carte de jeune arbitre (16-18 ans) valable 3 années 
(1995 – 1996 – 1997) 
Les jeunes arbitres évoluent maintenant dans le championnat départemental et régional de 
jeunes mais aussi lors des compétitions de détection nationale inter comités et inter ligues 
garçons et filles. Les arbitres à potentiel (19-23 ans = 1994-1993-1992-1991 et 1990) et les 
meilleurs JA évoluant aussi en compétition inter pôles, et compétitions nationales des clubs –18 
ans ou plus, ainsi qu’avec les équipes nationales jeunes. 
 
La formation des jeunes arbitres : 
Un plan de formation est en place. 
Il laisse beaucoup d’initiative aux responsables départementaux et régionaux voire même aux 4 
secteurs inter-régionaux. Cependant, il faut insister pour une communication sans faille au 
bénéfice des jeunes arbitres : 
 Recruter des formateurs disponibles et adhérant parfaitement aux objectifs de 
formation, par l’intermédiaire des CTJA. 
 Former les arbitres en priorité sur le terrain. 
 Ne pas oublier de former les futurs formateurs. 
 
L’approche pédagogique : 
La formation est plutôt informative et non normative. 
 
La base sera toujours d’apprendre à lire le jeu. 
2 moments seront à prendre en compte : 
   1. La formation 
   2. L’évaluation 
 
Il ne faut pas spécialiser les jeunes arbitres, il faut alterner le jeu et l’arbitrage. 
 
« ON APPREND A ARBITRER EN ARBITRANT. » 
 
C’est la mise en place de la technique d’arbitrage de l’arbitre. 
Gestes - Attitudes – Placement-déplacement - Prise de décision - Exécution des décisions – 
Gestion des conflits 
 
D’ou l’importance du jeu dans la formation de l’arbitre. 
Il faut aborder l’arbitrage par le jeu. La qualité de l’arbitre de haut niveau se mesure à son 
attitude par rapport au jeu, aux joueurs et à la gestion des conflits par une communication 
adéquate 
 
« RESPECT DES INCONTOURNABLES DE L’ARBITRAGE. » 
 
Respect du jeu - Continuité du jeu - Sécurité des joueurs - Respect du rapport de force. 
Quel degré d’autonomie pour l’arbitre devant la règle ? 
L’arbitre doit toujours avoir une bonne connaissance du jeu pour assurer une bonne interprétation 
de la règle. 
 
« L’OBSERVATION DES ARBITRES A POUR OBJET CE QUI EST ESSENTIEL POUR LUI. » 
 
Elle doit correspondre à ses besoins. 
La fiche d’observation du jeune sera établie en conséquence (voir fiche de travail). Il faut toujours 
agir pour améliorer la qualité de l’analyse de l’information recueillie.